Historique

École de physique

 

. C'est en 1942, qu e naît l'idée de la construction d'un Institut de physique moderne lors d'une réunion de représentants de l'Université, de la Société académique et de l'industrie genevoise,

Le bâtiment de l'Institut de Physique (qui deviendra en 1961 l'Ecole de physique) est inauguré en 1952.

 

En 1944,  l'architecte Honegger gagne le  concours organisé pour la construction du bâtiment.

 

En 1948, les crédits nécessaires à la construction sont votés et la première pierre est posée le 30 octobre 1949.

 

En 1961,  à l'initiative du  professeur Joseph Maria Jauch l'Institut de Physique devient École de Physique.

Extrait de l'article "L'heureuse structure de l’École de physique"  paru dans "Journal de Genève" du 29.02.1968 :

"Il y a sept ans, sur l'initiative du professeur J.-M. Jauch, l'Institut de physique de l'Université de Genève s'est transformé en une Ecole,organisme comprenant un président élu par les professeurs pour une période de deux ans et appuyé par le collège des professeurs.... Cette Ecole est structurée en instituts dont celui de la physique des hautes énergies, celui de physique théorique et celui de physique expérimentale. L'Ecole assure la gestion des problèmes communs à tous ses membres.
Si l’Ecole assure les liens en matière d'enseignement et d'administration, c'est aux instituts que revient plus précisément la tâche de mener à bien l'enseignement avancé qui se fait essentiellement par intermédiaire des recherches effectuées par les étudiants diplômés et même postdoctoraux; car il faut savoir que la physique partage cette caractéristique avec certaines autres sciences très avancées qu'un chercheur ne possède une formation complète souvent qu'après avoir obtenu son doctorat ou même après avoir bénéficié de quelques années postdoctorales".

 

 

 

| POUR EN SAVOIR PLUS |

 

Construire un Institut de Physique / par Charly Burgisser
Genève 2006
Côte: http://archives.unige.ch/descriptions/view/5993

L'Institut de Physique de l'Université de Genève.
Edition Vie, Lausanne, 1952
Côte: http://archives.unige.ch/descriptions/view/5502