Choix des études universitaires

Choisir les études universitaires, une faculté ou une formation, une université bien précise… sont autant d'éléments qui nous en apprennent beaucoup sur le profil des étudiant-e-s.

Les buts attribués au choix des études universitaires permettent par exemple d'établir des typologies de motivations qui dessinent des profils très diversifiés d'étudiant-e-s. Nous avons ainsi trouvé des motivations…

  • par intérêt (on choisit l'université par "intérêt pour le domaine choisi", "pour réaliser un rêve", "par choix professionnel"),
  • par défaut ("suite logique du cursus", "poussé par la famille", "pour suivre des amis", "pour remettre à plus tard certains échéances", "parce qu'on ne savait pas quoi faire d'autre", "par tradition familiale", "on ne se l'explique pas très bien"),
  • statutaires ("pour accéder à des professions bien rémunérées", "pour accéder à des professions de grand prestige", "pour avoir de nombreux débouchés")
  • pour l'épanouissement ("pour élargir l'éventail de mes choix", "pour la vie étudiante", "pour bénéficier du statut étudiant")

Ces profils sont également liés à de nombreux aspects de la vie universitaire, en particulier à la façon de s'engager dans ses études. Certains permettent même de prévoir de meilleures chances de réussite académique.

Le choix d'une filière ou d'une discipline académique n'est pas innocent non plus. D'une part, on ne la choisit pas au hasard et, d'autre part, les contraintes et les exigences ne sont pas les mêmes d'une faculté à l'autre, d'un choix disciplinaire à l'autre. L'appartenance facultaire est, pour l'OVE, une variable centrale qui permet de comprendre de nombreuses variations dans les comportements étudiants.

Enfin, d'une manière bien plus spécifique, choisir l'Université de Genève plutôt qu'une autre peut dénoter aussi des manières diverses de construire les attentes vis-à-vis de la formation universitaire. C'est aussi important pour notre université de savoir ce qui détermine le choix de venir à Genève pour y effectuer des études tertiaires.

Le choix de la filière

Choix des études universitaires (FINAL).png

24% des collégien-ne-s issus des milieux plus défavorisés s’inscrivent dans le bachelor Economie et management, et 19% en Sciences de la société

Répartition des collégien-ne-s dans les facultés en fonction du niveau de formation du père
graphique choix uni 1.png Source : enquête Etudiant-e-s 2014

Le choix de la faculté, ou de la filière, diffère (aussi) selon le niveau de formation du père de l’étudiant-e.

Médecine et Global Studies Institute (60%) sont les deux filières qui dénombrent le plus d’étudiant-e-s dont le père a suivi une formation universitaire, suivies par Lettres (52%) et Droit (49%).

A l’inverse, Sciences de l’éducation (29%) est la filière d’études dans laquelle on trouve la proportion plus grande d’étudiant-e-s dont le père n’a pas été scolarisé ou a uniquement suivi l’école obligatoire, suivie par Psychologie (26%) et Economie et management (24%).

 

Motivations à entreprendre des études universitaires

Proportion de réponses positives aux raisons du choix d'entreprendre des études universitaires
image001.png
Source : enquête Etudiant-e-s 2014      

L'intérêt pour le domaine est la principale motivation des étudiant-e-s quant au choix d'entreprendre des études universitaires. La suite logique du cursus vient en deuxième position et laisse supposer que 53% des étudiant-e-s choisissent l'université sans avoir envisagé d'autres formations. 

Près de la moitié des étudiant-e-s (47%) sont motivés par leur perspective professionnelle. Ils choisissent d'entrer à l'université afin de pouvoir accéder à une profession spécifique. 

Par contre, l’université est très rarement un second choix. En effet, 3% y sont entrés car ils ne pouvaient pas faire ce qu'ils voulaient vraiment et uniquement 1% ont choisi l'université car ils avaient échoué ailleurs

Choisir l'université de genève

 Proportion de réponses positives aux raisons du choix d’étudier à l’Université de Genève en fonction du niveau d’étude
choix unige.png
Source : enquête Etudiant-e-s 2014      

Pour les 1ères années de Bachelor (n=882), la réputation et l’offre de l’Université de Genève sont des critères aussi importants que la proximité géographique et linguistique.

En ce qui concerne les étudiant-e-s en 1ère année de Master (n=157), les facteurs géographiques sont bien moins importants pour le choix de l’université. Ce sont avant tout la réputation et l’offre de l’Université de Genève qui influencent le choix. 

Notes thématiques

2013

Profil des étudiants du BARI (bachelor en relations internationales) (Etudiant-e-s 2013)

2012

Approfondissement sur les motivations à entreprendre des études universitaires : données d'enquêtes Etudiant-e-s et administratives

2011

Motivations à entreprendre des études universitaires et motivations à rejoindre l'UNIGE (Etudiant-e-s 2011)

Motivations à rejoindre l'UNIGE : comparaison longitudinale (Etudiant-e-s 2006 à 2010)

 

Rapports

2006

2004

Etudiants 2004

2001

Etudiants 2001 (complet)

 

Articles et présentations

2015

Incidence des inégalités sociales sur la trajectoire des étudiants de l'Université de Genève. Colloque international ACFAS intitulé "Influence persistante de l'origine sociale et la persévérance aux études supérieures : partage des connaissances sur les étudiants des groupes sous-représentés". Juin 2015, Rimouski (Canada).

Diaporama Powerpoint

2006

A la rencontre de la diversité étudiante. Profils d'étudiants à l'Université de Genève, Cycle de conférences "L'évaluation des systèmes d'enseignement: au-delà de PISA", Institut national genevois, avril 2006

Article en ligne Nouvelle série des Actes de lʼING (Institut national genevois) - Livraison No 49, pp. 26-49
top