Se former, se perfectionner au PSS

Des places de stages sont proposées chaque année au Pôle Santé Social

1

Lieu de perfectionnement

En psychologie clinique

Depuis plusieurs années, le Pôle Santé Social propose des places de stage aux étudiants qui souhaitent obtenir des crédits ECTS dans le cadre de la formation intracursus. Des places sont également proposées à ceux qui ont déjà obtenu leur Master, mais qui souhaitent approfondir leur pratique clinique.

En psychothérapie

Les psychologues diplômés, qui suivent une formation post-graduée continue de psychothérapie peuvent également postuler au PSS afin de s’y perfectionner en conduisant des thérapies dans les orientations psychodynamique, cognitive-comportementale, systémique ou centrée sur la personne.

Soucieux que le service réponde aux exigences de qualité et critères imposés par les autorités cantonales et fédérales sur l’exercice de la psychologie clinique et de la psychothérapie, le Pôle a instauré un cadre qui garantit que chaque stagiaire ou futur psychothérapeute bénéficie d’un encadrement et de supervisions par des professionnels reconnus et accrédités par les autorités fédérales.  

Pour en savoir +

Collaborations et partenariats

background image

Pour les facultés, hautes écoles et services de l'UNIGE

background image

Stages en psychologie clinique 

4 places de stage à 50%

4 places de stage à 50%, rémunérés au tarif de l’Etat sont proposés chaque année ou chaque deux ans. Un de ces stages débute en août de chaque année, dure 6 mois et se termine au 31 janvier de l’année suivante. Lui succède alors l’autre stage qui débute le 1er février et se termine le 31 juillet.

Les trois autres stages débutent le 1er octobre et se terminent le 30 septembre de l’année suivante. Pour avoir davantage d’informations, consulter le cahier des charges du psychologue stagiaire.

Les attentes

Il est attendu du candidat qu’il montre sa motivation à la psychologie clinique au travers notamment des supervisions, mais également dans le cadre des colloques et séances de travail avec nos partenaires psychiatres. Le Pôle étant orienté dans une dynamique bio-psycho-sociale, les échanges avec les collaborateurs médecin ou assistants sociaux du service sont facilités.

Il est aussi attendu du stagiaire, qu’il montre un intérêt pour les nouvelles technologies, mais aussi pour les outils statistiques et ceux permettant de renseigner nos indicateurs de fonctionnement et de reporting de notre activité.

Partager les valeurs du Pôle Santé Social est obligatoire pour s’y former.

Comment postuler?

Pour présenter votre candidature, veuillez écrire par courrier ou courrier électronique à Pierre Moiroud, chef du Pôle et responsable clinique des activités psychologiques

Document à télécharger

Cahier des charges du stagiaire psychologue

Pour en savoir +
C’est avec plaisir que j’accompagne la réflexion psychologique sur les premiers entretiens menés avec des étudiants venus pousser la porte du PSS.

Maja Perret-Catipovic

Ce lieu de consultation, à la disposition de tous les étudiants de l’Université de Genève, leur offre un service indispensable

Julia Preiswerk, superviseur

Pour les facultés, hautes écoles et services de l'UNIGE

background image

Se perfectionner en psychothérapie

Tout psychologue qui souhaite pratiquer la psychothérapie en Suisse, doit être titulaire d’un droit de pratique au niveau fédéral.

Après ses études de base en psychologie clinique, le futur psychothérapeute devra suivre une formation post-graduée reconnue, d’une durée d’environ 4 ans. Durant cette formation, le candidat recevra un enseignement théorique approfondi de l’approche thérapeutique dans laquelle il se forme, et devra cumuler suffisamment d’heures en termes de supervision, de travail sur soi, et de pratique thérapeutique.

C’est dans le cadre de la pratique thérapeutique que le Pôle Santé Social a signé un accord de collaboration avec les responsables des programmes de formation continue post-graduées en psychothérapie.

Les attentes

Il est attendu du psychothérapeute en formation qu’il puisse suivre en thérapie 3 étudiants par semaine. La présence aux séances de supervision mises en place au sein du service est obligatoire.

Les séances de supervision de groupe ne pouvant accueillir plus de six psychothérapeutes en formation pour être reconnues, l’équipe des psychothérapeutes du Pôle est donc constituée de 24 personnes au maximum:

6 dans l’approche psychodynamique; 6 dans l’approche cognitive-comportementale; 6 dans l’approche systémique et 6 dans l’approche centrée sur la personne.

Comment postuler?

Pour présenter votre candidature, veuillez écrire par courrier ou courrier électronique à Pierre Moiroud, chef du Pôle et responsable clinique des activités psychologiques. 

Pour en savoir +
J’estime que ce lieu d’accueil pour les étudiants en souffrance est d’une grande utilité publique (...).

Doriane Roditi-Buhler, superviseur

Un service qui accueille les étudiants en panne d’adaptation, de motivation et d’intégration.

Lucio Bizzini, superviseur

La pluralité des approches, la garantie de confidentialité et le tarif des consultations adapté aux revenus des étudiants sont les atouts de ce service

Benoît Reverdin, superviseur

Collaborations et partenariats

background image

Nos superviseurs

Tous nos superviseurs sont des professionnels reconnus dans leur domaine et accrédités. Tant au niveau cantonal que fédéral, leur longue expérience et leurs compétences leur permettent également d’êtres formateurs au sein de groupes et associations professionnelles internationales.

Maja PERRET-CATIPOVIC

  • Psychologue, diplômée de l’Université de Genève (diplôme de psychologie clinique et ses applications) Spécialiste FSP en psychothérapie (1994) Psychanalyste – membre ordinaire de la Société Suisse de Psychanalyse.
  • Chargée d’enseignement à la HES (GE) à l’EESP (VD) à l’Université de Genève et à l’Université de Lausanne.
  • Responsable thérapeutique au Service Médico Pédagogique (SMP) à Genève durant 6 ans, puis consultante au SMP et ensuite à l’Office Médico Pédagogique (OMP) durant 15 ans. Responsable du Centre d’Etude et Prévention du Suicide des Adolescents (CEPS) – HUG et Children Action pendant 15 ans.
  • Cabinet privé depuis 1994
  • Directrice médico-psychologie, Office médico-pédagogique, Genève
  • Superviseuse auprès des psychologues cliniciens stagiaires du Pôle Santé Social depuis 2009  
Centre essentiel d’accueil psychologique à bas seuil pour les étudiants. Un accueil rapide, quelques entretiens pour préciser la demande et orienter vers les soins les plus adaptés lorsque nécessaire, peuvent faire toute la différence dans la trajectoire d’un jeune adulte, étudiant, amené souvent à faire des choix tant de vie que de carrière.

C’est avec plaisir que j’accompagne la réflexion psychologique sur les premiers entretiens menés avec des étudiants venus pousser la porte du Pôle Santé Social.

Julia PREISWERK

  • Psychologue, psychothérapeute, membre de l’Association Suisse des Psychothérapeutes (ASP) et psychanalyste, membre formateur de la Société Suisse de Psychanalyse (SSPsa).
  • Installée en cabinet privé depuis une trentaine d’années, s’occupe d’adolescents et d’adultes avec des souffrances psychiques. Longue expérience de supervision auprès des psychologues et des psychiatres travaillant dans différentes institutions dont les cycles d’orientation, l’OMP, l’ASUPEA et actuellement, les HUG.
  •  Supervise le travail des psychologues stagiaires du Pôle Santé Social depuis de nombreuses années.
Ce lieu de consultation, à la disposition de tous les étudiants de l’Université de Genève, leur offre un service indispensable. Il est accessible pour tous et représente un lieu d’écoute et d’aide psychologique aux étudiants qui se sentent souvent un peu perdus sans repères, des fois tristes, à ce moment charnière entre la fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte. Les psychologues du Pôle Santé Social font des prises en charge, autant que possible, adaptées aux besoins de leurs consultants.

Doriane RODITI- BUHLER

  • Psychologue, psychothérapeute FSP et psychanalyste SSPsa. A collaboré de nombreuses années au SPEA (Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent).
  • A travaillé dans le cadre de la prévention comme consultante dans les crèches et jardins d’enfants du Canton, à la Consultation (guidance infantile) et a été responsable du Jardin d’enfants thérapeutique. Participe à la formation des médecins internes et des psychologues.
  • Installée en cabinet privé, Doriane a une longue pratique de psychothérapies et psychanalyses pour des enfants, adolescents et adultes.  Depuis quelques années, elle supervise les psychothérapeutes en formation du Pôle Santé Social.
J’estime que ce lieu d’accueil pour les étudiants en souffrance est d’une grande utilité publique d’autant plus que les étudiants désargentés peuvent bénéficier de ce service.

Lucio BIZZINI

  • Docteur en psychologie et psychothérapeute FSP. Il travaille en cabinet privé.
  • Membre fondateur de l’Association Suisse de Psychothérapie Cognitive, il fait partie du Comité directeur du Diplôme de Formation continue en TCC de l’Université de Genève.
  • Contribue depuis une quinzaine d’années à la diffusion de l’utilisation de la Mindfulness en clinique dans les Pays Francophones.
  • Lucio supervise les psychothérapeutes en formation du Pôle Santé Social depuis plusieurs années.
Un service qui accueille les étudiants en panne d’adaptation, de motivation et d’intégration. Ce suivi psychologique permet d’une part de dépister des problématiques psychopathologiques et d’autre part de proposer une prise en charge psychothérapeutique (dans ce cas cognitivo-comportementale). Cette structure permet aux psychothérapeutes en formation de bénéficier à côté de l’enseignement d’un lieu de pratique thérapeutique supervisée.

Benoît REVERDIN

  • Psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de famille Asthefils, chargé d’enseignement à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education (FPSE) de l’Université de Genève.
  • Directeur de l’Office protestant de consultations conjugales et familiales (OPCCF) et de l’Institut d’études du couple de le la famille (IECF), Benoît Reverdin pratique également la psychothérapie en cabinet privé. 
  • Il supervise les psychothérapeutes en formation du Pôle Santé Social depuis plusieurs années.
Le service psychologique du Pôle Santé Social offre un espace d’accueil, d’écoute et de suivi psychothérapeutique aux étudiants universitaires très précieux. La pluralité des approches proposées, la garantie de confidentialité et le tarif des consultations adapté aux revenus des étudiants sont les atouts de ce service.
Pour en savoir +

Collaborations et partenariats

background image

Pour les facultés, hautes écoles et services de l'UNIGE

background image
top