Bien dans mon corps

Alcool

Je bois tous les week-ends en soirée, pour mieux faire la fête.
Je n'arrive pas à limiter ma consommation d'alcool et me rends souvent malade.
J'ai l'impression de boire beaucoup.
Pourquoi devrais-je contrôler ma consommation d'alcool?

Curiosité, recherche de sensations fortes, envie d’expérimenter, de faire comme les autres, de se sentir plus sûr de soi, de faire la fête: il y a toujours de bonnes raisons pour boire. Pourtant, les effets de l'alcool sont parfois trompeurs. L’alcool peut faire tourner la tête, rendre gai, euphorique, triste, malade ou violent. Cela dépend de la dose.

Retrouvez dans cet article des détails sur les quantités et les effets de l'alcool. Découvrez les avantages à faire attention à votre consommation, ainsi que des conseils pour y arriver simplement! Apprenez à boire sans excès: vous pourrez profiter de vos soirées, sans craindre de vous rendre malade ni de mettre votre santé en danger.

Si votre consommation d’alcool vous pose problème, la Docteure Tiziana Farinelli du Pôle Santé Social est à votre disposition toute l’année. N'hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne.

Le verre standard= 10 grammes d'alcool

La plupart des boissons alcoolisées ont leur propre verre standard. Ainsi, 1 verre standard de bière, de cocktail ou d’alcool fort (par ex.: whisky) contiennent la même quantité d’alcool, soit 10g.

Représentation des alcopops et leur teneur d'alcool

Référence: Site Aide Alcool

 

Les verres ne contiennent pas tous la même dose d'alcool: ceux servis chez les copains sont souvent plus généreux que ceux servis dans les bars!

Le Binge drinking

Le Binge drinking (de binge: bringue et drink: boire, en français: «biture express », «alcool défonce» ou «beuverie») est une manière de consommer de l’alcool de manière excessive. Cela correspond à au moins 5 verres pour les homme et 4 pour les femmes. Boire autant d'alcool, très rapidement, dans le but d'être soûl est dangereux. L'excès d'alcool entraîne des accidents et peut conduire au coma éthylique.

Testez votre consommation d'alcool

Faites le test

Be my angel

Désignez un chauffeur qui ne boira pas

Que se passe-t-il dans le corps quand on boit?

Présentations interactives de la fondation Addiction Suisse

Tabac

Découvrez les substances contenues dans la cigarette et décidez d'arrêter!

Cannabis

Cannabis: un produit vraiment inoffensif?

Cyberaddiction

Quand Internet prend les commandes

Boire un seul verre d'alcool a déjà des conséquences sur tout votre corps et, du coup, sur vos capacités d'agir, de raisonner. Découvrez quels sont les effets de l'alcool à court terme et à long terme. Soyez conscients de ces effets: ils peuvent rapidement vous empêcher de conduire ou modifier votre comportement.

Les effets

L’alcool traverse la paroi de l’intestin et passe immédiatement, sans «digestion» dans le sang. L’alcool est absorbé en moins de 30 minutes si l’estomac est vide et en 1 à 3 heures s’il est accompagné d’un repas. Il se diffuse ensuite dans les différents organes, dont le cerveau.

Ainsi, les premiers effets se manifestent très vite: sensation de chaleur, de bien-être, de détente, de gaieté, besoin de parler. Mais ces effets ne sont pas perçus ni estimés correctement car l’alcool diminue la capacité de discernement et nous trompe sur notre état corporel réel.

Au volant: 0,5 ‰ autorisé

Le taux d’alcoolémie (mesure de la quantité d’alcool dans le sang en g/l de sang ou en mg/1000 ml de sang) admis au volant en Suisse est de 0,5 ‰. Cependant, déjà à partir de 0.2 ‰, la capacité de conduire est altérée.

Effets à court terme

0.5 g/l1 à 2 verres (de 0,2 à 0,5 g/l): les réflexes sont plus lents et le jugement perturbé.

1 g/l2 à 4 verres (de 0.5 à 1 g/l): excitation, volubilité, levée des inhibitions, diminution du contrôle de soi.

2 g/lPlus de 4 verres (de 1 à 2 g/l): troubles de l’équilibre, propos incohérents, vision double, libération des instincts.

Plus de 2 g/lPlus que 2 g/l: somnolence, amnésie, gueule de bois, coma.
Référence: Site de La Mutuelle Des Étudiants

 

Durée des effets

L’alcool est plus vite bu qu’éliminé. En une heure, on élimine en moyenne 0,1 à 0,15 g/l (c'est-à-dire, moins d'un verre).

Par exemple, si vous vous couchez à 3 heures du matin avec un taux d’alcoolémie de 2 g/l, à midi votre taux d’alcoolémie se situera entre 0.6 g/litre et 1g/litre, d’où l’impossibilité de prendre le volant!

Effets à long terme

L'alcool peut provoquer une dépendance psychique et physique. Il endommage l'ensemble des organes et provoque des troubles de la mémoire. Il est associé au développement de nombreux cancers.

Testez votre consommation d'alcool

Faites le test

Be my angel

Désignez un chauffeur qui ne boira pas

Que se passe-t-il dans le corps quand on boit?

Présentations interactives de la fondation Addiction Suisse

Tabac

Découvrez les substances contenues dans la cigarette et décidez d'arrêter!

Cannabis

Cannabis: un produit vraiment inoffensif?

Cyberaddiction

Quand Internet prend les commandes

Bien dans ma tête

Découvrez tous nos articles sur le bien-être psychologique

En soirée, lorsque tout le monde boit autour de vous, il est plus difficile de se contrôler et de ne pas dépasser la dose d’alcool que vous pouvez vous permettre. Que ce soit pour vous détendre, vous désinhiber ou pour suivre les autres: toutes les raisons sont bonnes pour ne pas compter vos verres. Pourtant, boire trop d'alcool peut entraîner des comportements qui ne vous ressemblent pas, voire des débordements, une perte de contrôle. Découvrez quels avantages vous avez de faire attention à votre consommation d'alcool.

Pourquoi devrais-je faire attention à ma consommation d’alcool?

  • Pour éviter les débordements et comportements que vous pourriez regretter une fois l’effet de l’alcool dissipé.
  • Pour rester vous-même: l’alcool est social mais il provoque des réactions qui ne vous ressemblent pas forcément.
  • Pour ne pas être malade pendant ou après une soirée.
  • Pour ne pas vous ruiner: l’alcool, surtout dans les bars et discothèques, coûte très cher!

Pourquoi ne pas s’amuser tout en restant vous-même? Vous y gagnerez certainement sur le moment et vous n’aurez aucun effet indésirable après!

Règles en soirée

Quelles sont les règles à respecter lorsque vous prévoyez une soirée?

  • Ne consommez pas d’alcool si vous conduisez (voiture/moto/vélo), si vous êtes enceinte ou pendant une activité sportive.
  • Ne mélangez pas l’alcool à des médicaments de type tranquillisants ou à des drogues: les effets des deux sont renforcés.
  • Désignez un chauffeur qui ne boira pas (Be my Angel) ou une alternative pour votre retour (Noctambus ou Nez rouge).
  • Respectez vos amis s’ils choisissent de ne pas boire et n’insistez pas.
  • Attention au mélange alcool + drague: risque de franchir la frontière qui sépare séduction et harcèlement, passage à l’acte, abus sexuel, rapports sexuels non protégés.
  • Si vous organisez une soirée: offrez aussi des boissons sans alcool, prévoyez à manger et évitez de servir des alcools forts et sucrés dès l’apéritif.
  • Rappelez-vous que l’on peut aussi faire la fête sans alcool.

Conseils en soirée

Voici quelques conseils et règles importantes lorsque vous consommez de l’alcool en soirée. Avant de sortir, choisissez-en quelques-uns et respectez-les. Ces conseils sont faciles à appliquer, ils ne demandent pas beaucoup d'effort. Pourtant, ils pourront améliorer considérablement le déroulement et l'issue de vos soirées! C’est un challenge que vous vous fixez, pourquoi ne pas essayer de faire la fête sans excès?

Quantités:

  • Avant de sortir, décidez de ce que vous buvez, comment et en quelle quantité.
  • Buvez un seul verre d'alcool par heure.

Choix des boissons:

  • Alternez les verres d'alcool avec des boissons sans alcool.
  • Buvez de l’eau pour éviter la déshydratation et pour mieux éliminer l'alcool.
  • Évitez les boissons alcooliques très sucrées et gazeuses: leur goût sucré masque la présence de l’alcool.

Consommation:

  • Mangez avant de sortir ou en buvant, ne buvez pas l'estomac vide.
  • Commencez la soirée par boire une boisson sans alcool.
  • Prenez le temps de savourer votre verre, buvez-le à petites gorgées, ne vous laissez pas imposer un rythme.

Comment refuser habilement de l'alcool?

Pour quelle raison accepter de l'alcool si vous n'en voulez pas ? Demandez-vous toujours si vous avez vraiment envie d’accepter le verre proposé. Si ce n'est pas le cas, utilisez des techniques pour éviter d’être contraint:

  • Agissez au moment de commander: commandez en premier. Étonnamment, on constate que ceux qui commandent ensuite sont plus à l'aise pour ne pas prendre de l'alcool.
  • Sachez dire non
    • avec franchise:
      Regardez la personne dans les yeux et dites-lui que vous préférez une boisson sans alcool.
    • avec humour:
      Faites un gag (imitez par exemple une personne soûle ou qui vomit) pour montrer que vous n'en voulez pas.
    • avec une excuse:
      Expliquez que vous suivez un traitement médical qui interdit de boire de l'alcool ou que vous êtes allergique.
    • avec imagination:
      Faites une contre proposition: suggérez par exemple de sortir prendre l'air.
    • avec une échappatoire:
      Repérez un endroit ou une personne vers qui vous déplacer.

Coma éthylique: que faire?

Comment agir si un ami à vous perd connaissance ou qu'il se sent vraiment mal?

  • Quand un ami a beaucoup bu et semble dormir, assurez-vous qu’il n’a pas perdu connaissance. Ne le laissez pas seul et sans surveillance.
  • Si un ami perd connaissance après avoir bu, appelez les secours.
  • Mettez votre ami en position latérale de sécurité: allongé sur le côté, le nez et la bouche dégagés et couvrez-le. Attention: pote bourré = pote en danger.

Testez votre consommation d'alcool

Faites le test

Be my angel

Désignez un chauffeur qui ne boira pas

Que se passe-t-il dans le corps quand on boit?

Présentations interactives de la fondation Addiction Suisse

Tabac

Découvrez les substances contenues dans la cigarette et décidez d'arrêter!

Cannabis

Cannabis: un produit vraiment inoffensif?

Cyberaddiction

Quand Internet prend les commandes

Bien dans ma tête

Découvrez tous nos articles sur le bien-être psychologique

Pour évaluer votre consommation d’alcool durant une soirée, aidez-vous des applications gratuites, à télécharger pour Iphone et Android:

Est-ce que je bois trop?

Les pièges de la consommation d'alcool sont nombreux et peuvent se renfermer sur vous. L'alcool est parfois perçu comme un moyen d'oublier ses problèmes ou de ne pas s'y confronter. Une dépendance physique et psychologique risque alors de s'installer. Si vous vous sentez concernés, répondez à ce questionnaire (CAGE/DETA):

  1. Avez vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation de boissons alcoolisées?
  2. Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation?
  3. Avez déjà eu l'impression que vous buviez trop?
  4. Avez-vous eu besoin d'alcool dès le matin pour vous sentir en forme?

Deux réponses positives ou plus révèlent une consommation excessive ou une alcoolo-dépendance.

Si vous souhaitez discuter de votre consommation d'alcool ou si avez besoin d'aide, le Pôle Santé Social et la Docteure Tiziana Farinelli vous reçoivent sur rendez-vous.

Testez votre consommation d'alcool

Faites le test

Be my angel

Désignez un chauffeur qui ne boira pas

Que se passe-t-il dans le corps quand on boit?

Présentations interactives de la fondation Addiction Suisse

Tabac

Découvrez les substances contenues dans la cigarette et décidez d'arrêter!

Cannabis

Cannabis: un produit vraiment inoffensif?

Cyberaddiction

Quand Internet prend les commandes

Bien dans ma tête

Découvrez tous nos articles sur le bien-être psychologique

Testez vos connaissances (vrai /faux)

Pour savoir si votre consommation est risquée, testez vos connaissances! Êtes-vous sûrs de savoir exactement comment agit l'alcool dans votre corps?

  1. L’alcool augmente la libido.
    FAUX: l’alcool perturbe l’érection chez l’homme et atténue le plaisir chez la femme.
  2. L’alcool fait grossir.
    VRAI:  un verre d’alcool apporte 7 kcal/ gramme. De plus, il diffère la combustion des acides gras, ce qui favorise l’accumulation des graisses.
    1 vodka orange (150 ml)= 163 Kcal
    1 bière (330 ml)= 125 à 200 Kcal
  3. Un verre de bière, c’est moins grave qu’un verre d’alcool fort.
    FAUX: la quantité d’alcool pour un verre de bière, d’apéritif ou d’alcool fort, tels que servis dans un bistrot est la même.
  4. Quand on danse, on élimine plus vite l’alcool.
    FAUX: plus de 90% de l’alcool consommé est éliminé par le foie, dont le fonctionnement n’est nullement stimulé par la danse.
  5. Quand on mélange l’alcool avec un soda, on peut en boire davantage.
    FAUX: la quantité d’alcool sera toujours la même.
  6. Boire du café aide à dessoûler.
    FAUX: le café procure la sensation d’être réveillé mais ce n’est qu’illusion. Le foie élimine l’alcool de manière constante. Seul le temps va aider à dessoûler.
  7. Les femmes supportent moins bien l’alcool.
    VRAI: Le corps d'une femme comporte davantage de graisses et moins d’eau que celui d'un homme, l’alcool se répartit donc dans une moins grande quantité de liquide corporel. De plus, l’alcool est éliminé plus lentement par le foie et reste donc plus longtemps dans le sang.

Retrouvez d’autres tests.

Testez votre consommation d'alcool

Faites le test

Be my angel

Désignez un chauffeur qui ne boira pas

Que se passe-t-il dans le corps quand on boit?

Présentations interactives de la fondation Addiction Suisse

Tabac

Découvrez les substances contenues dans la cigarette et décidez d'arrêter!

Cannabis

Cannabis: un produit vraiment inoffensif?

Cyberaddiction

Quand Internet prend les commandes

Bien dans ma tête

Découvrez tous nos articles sur le bien-être psychologique

hes_logo_color.svg iheid_logo_color.svg