Carole Vuillaume, prix Walthard 2010

CaroleVuillaume-portrait.jpgCarole Vuillaume, Mountain Bike

Pouvez vous vous présenter rapidement (carrière, études) ?

Actuellement prof au collège, je jongle entre l’enseignement de l’éducation physique, de l’histoire comparée des religions et de l’espagnol.

J’ai obtenu mon titre à l’Ecole d’éducation physique et de sport de Genève en juin 2000 (dernière session «uni-disciplinaire»), j’ai fait quelques remplacements et mes expériences dans l'enseignement en Suisse et à l'étranger durant 2 ans. J’ai réalisé ainsi, qu’enseigner uniquement l’éducation physique, allait me limiter:  j’ai donc repris des étude en faculté de Lettres en automne 2002. J’ai voltigé ensuite pendant 8 ans entre un poste de prof de sport  à 63% au collège  et mes études en Lettres. Titres  es Lettres obtenus en janvier 2010.

Quel sport pratiqu(i)ez vous et pourquoi (Est ce encore le cas ?) ?

Je pratiquais le Mountain Bike (VTT pour la traduction français mais le terme n’est pas très sexy...). C’était pour moi un moyen idéal de me balader dans la nature et j’y trouvais la dose d’adrénaline requise à l’époque.

Je me déplace aujourd'hui encore quotidiennement à vélo, j’ai donné longtemps une option «VTT» aux élèves du collège et j’ai découvert depuis peu les joies du voyage à vélo.

Quels ont été pour vous les apports de ce sport dans votre vie ?

Ce sport (et le sport en général, à l’extérieur et dans la nature de préférence) m’ont permis de canaliser beaucoup de tensions durant mon adolescence. Je pense avoir pu exprimer une grande dose de colère (de façons détournée) en cherchant à pousser toujours plus loin mes limites personnelles. Avec du recul, je me dis que je n’ai pas toujours (ou quasi jamais?) su écouter mon corps, mais c’était nécessaire à ce moment là. Aujourd’hui, je suis contente d’avoir été sensibilisée à l'apprentissage fastidieux (pour nous autres les occidentaux il me semble) de l’écoute de son corps.  Et j’ai encore du boulot!

Et dans votre vie professionnelle en particulier ?

Je pense avoir appris énormément en observant mes élèves, leurs différentes réactions face au sport, à l’effort, et le lot d’émotions qui y est lié.  La diversité des «profils» est fascinante et tenter de rendre sensible toutes ces petites âmes à l’importance de l’activité physique raisonnée dans nos vie me passionne. Même si ça ne passe hélas pas toujours...

Enfin, pourquoi faire du sport à l'UNIGE selon vous ?

Je pense que le sport, et l’activité physique au sens large, sont indispensables à la vie! Par ailleurs, il est d’après moi fondamental que des personnes motivées et sensibilisées par la place que représente l’activité physique dans la vie d’un être humain, puisse transmettre ces convictions. J’ai le sentiment, enfin, que sur le plan personnel, les études en (ou la pratique du) sport à l’UNIGE peuvent être une soupape, une grande source d’équilibre

Pour aller plus loin...
top