[948] Endocrinologie et horloge circadienne

Dibner_research_image-2015.gif

L'oscillation circadienne des processus biologiques a été décrite dans la plupart des organismes terrestres sensibles à la lumière. Il a été démontré que les horloges circadiennes jouent un rôle crucial dans la régulation de processus métaboliques clés. Par ailleurs, de récentes études mettent en évidence l'existence d'une connexion entre les pathologies métaboliques et l'horloge circadienne. L'objectif de notre laboratoire est d'identifier la base moléculaire de la rythmicité circadienne dans les tissus périphériques humains et murins, en conditions physiologiques, en cas d'obésité ou de diabète de type 2.

En utilisant l'enregistrement des oscillations de rapporteurs circadiens dans des cultures de cellules primaires, nous examinons le rôle des oscillateurs présents dans les cellules pancréatiques a et ß dans la fonction des îlots de Langerhans, ainsi que l'impact du métabolisme du glucose sur ces oscillateurs, dans les modèles murins et humains. Nous explorons aussi la composition moléculaire des horloges présentes dans les cellules de muscles squelettiques humains et l'implication de ces horloges dans la régulation de la sécrétion des myokines et dans le développement de la résistance à l'insuline.

De plus, nous nous intéressons à la connexion entre l'horloge circadienne et le cancer, en particulier le cancer de la thyroïde. Nous souhaitons examiner le rôle des horloges circadiennes dans le cancer de la thyroïde, ainsi qu'identifier les modifications présentes dans les tumeurs malignes dans un but de diagnostic clinique de ces tumeurs.

Publications du groupe