Membres

Stéphanie Perazzone

sp.jpg
 

Stéphanie Perazzone a effectué son doctorat en sciences politiques et relations internationales à l'Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement à Genève. A l'encontre du concept d’« l'Etat en faillite » popularisé en Afrique sub-saharienne, son projet de thèse se penche sur les micro-dynamiques de trans/formation des relations entre Etat et citoyens en milieux urbains en République démocratique du Congo (RDC). Son travail de recherche consiste également à développer une approche interdisciplinaire sur l’utilisation de méthodes qualitatives en théorie politique, les notions d’ « esthétique » et de textes visuels dans l’étude des relations internationales et, enfin, le concept de ‘durabilités coloniales' en Afrique centrale et au delà.


Recherche

Méthodes

Relations Internationales

Théorie politique

 

Intérêts

Gouvernance d'Etat, micro-sociologie, Afrique sub-saharienne, urbanisme, violence politique, République Démocratique du Congo, conflits, études post-coloniales


Actualités & média

2018. ‘The Workings of “Soft” Governance in Crisis: Ambiguities of the State in DR Congo.’ Eds. Velibor Jakovleski and Annabelle Littoz-Monnet, The Global, the Global Governance Center Blog, IHEID, March 8.  Available here. 

 

Projets

Projet SNIS "Civil War and State Formation", sous la direction de Didier Péclard. 


Publications

2019. Forthcoming. ‘ “The state is me, the state is you, the state is all of us”: Neighborhood Chiefs in Urban Congo.’ In Tom de Herdt & Kristof Titeca (eds), Death to the state, long live the state? Real governance beyond the ‘failed state’ in the Democratic Republic of Congo. London: Zed Books.

2018. Forthcoming. ‘Shouldn’t you be teaching me ? State Mimicry in the Congo.’ International Political Sociology.

2017. ‘Reintegrating Former Fighters in the Congo. Ambitious Objectives, Limited Results’, International Peacekeeping, 24(2): 254-279.