Parole aux étudiants

Janvier 2016

Portrait de la nouvelle génération d'étudiants

 

40 témoignages tout à fait inspirants

Positifs, enthousiastes, engagés, courageux, indépendants, curieux, solidaires, respectueux et tolérants, les étudiants de l’UNIGE ont envie d’apprendre et de comprendre. Ils veulent se forger des idées et des opinions. En dehors des salles de cours, ce sont des étudiants engagés et investis. Malgré leur emploi du temps chargé, ils s’engagent dans des causes qui leur tiennent à cœur. Ils multiplient les activités au sein de projets associatifs, humanitaires, politiques, culturels, sportifs et autres…

Si notre société future reflète la jeunesse d’aujourd’hui, alors il y a beaucoup d’espoir!

Notre démarche

À la rentrée universitaire en septembre dernier, nous avons rencontré et interviewé une cinquantaine d’étudiants en Bachelor, Master et Doctorat. Le but était de leur donner la parole pour mieux comprendre qui ils sont? Quels sont leurs parcours? Quels sont leurs intérêts et passions? Quels sont leurs projets pour l’avenir? Quelle est leur expérience de l’UNIGE? Quelle est leur vision du monde?

Ce qui ressort des témoignages:

1. Leur appréhension légitime de débuter une nouvelle vie universitaire

Aslam – Anxieux car il ne connaît pas la charge de travail

Kengo  – A eu des difficultés à trouver un logement et des difficultés à comprendre les sites web en français

Bénédicte – Inquiète au sujet des assurances

Eva – Désire trouver une méthode de travail efficace

2. Leur parcours, parfois atypique, leur reconversion et comment ils ont rebondi après un échec

Jérémy – Après un long parcours entre le Collège pour adultes en passant par un Bachelor dans une HES, il entre finalement en Médecine, il confie: «il n’est jamais trop tard pour se réorienter

Badr – A arrêté ses études à l’EPFL après la naissance de son fils. Il repart maintenant sur «le rêve initial: faire de la recherche.»

Louis – A trouvé sa voie en relations internationales après avoir fait un échec à la Faculté des lettres. Il est aussi engagé dans l’association des étudiants en sciences politiques et relations internationales

MarynaA repris ses études universitaires après une interruption de 16 ans.

3. Leur volonté de mettre en pratique leurs savoirs théoriques appris à l'UNIGE

Ils ont compris que la vie universitaire ne s’arrêtait pas aux bancs de classes. Ils cherchent à valoriser leur compétences, à les mettre en pratique, mais aussi à en apprendre de nouvelles.

Bastien – «Être dans une association, c’est aussi apporter de nouvelles idées et apprendre à les mettre en application. C’est le passage de l’idée abstraite à quelque chose de concret. Cela permet de valoriser des compétences mais aussi d’en apprendre de nouvelles.»

EkaterinePrésidente de la société d'étudiantes Venusia Genevensis. «S’engager forge le sens de la responsabilité. Avoir un poste, même minime est toujours formateur et cela peut s’avérer utile dans la vie ainsi que pour la carrière professionnelle

4. Leur engagement associatif, politique, culturel…

Pour tenter de faire changer les choses à leur échelle, contribuer à la société.

Jorge – Avec l’association Foxymore, ils ont financé la cantine d’une école au Bénin pour les enfants victimes d’esclavage. «Tout est parti du fait que nous sommes tous des étudiants qui ont eu la chance de faire des études et ensuite des études universitaires. Donc on se devait de "renvoyer l’ascenseur" à d’autres jeunes dans le monde qui n’ont pas cette chance.»

Adnan – A visité des camps de réfugiés syriens et désire développer «des solutions pour trouver des fonds de façon régulière» pour financer des écoles. «Je me sens personnellement concerné surtout parce que l’éducation, c’est la lutte contre le terrorisme

Fabio – Actuel président de la société Zofingue, il a fondé le parti politique «Libertarien».

Baptiste – Membre du comité de Stop Suicide. «J’avais besoin d’un but. Quelque chose qui puisse aller au-delà des études, qui prenne un sens plus concret.»

5. Leur esprit collaboratif et la volonté de partager leur connaissance

Raphaël – Président – Fondateur de l’Association UniAccueil de 2012 à 2015. A mis en place une journée d'accueil au parc des Bastions avec pour objectif «l’intégration des étudiants au-delà de l’accueil». «C’est le moment d’habituer les gens à travailler ensemble, à se connaître, à développer des réseaux et à s’impliquer auprès d’autres personnes.»

6. Leur volonté de tirer profit de cette période universitaire, pour se faire des amis et créer les bases du futur

Coline – S'est engagée dans l'association AESPRI, a organisé un forum humanitaire et des voyages; «Je voulais vivre ma 1ère année vraiment à fond.»

Fabio – Président de la société Zofingue: «Plutôt que de parler de contacts ou de relations, il faut ici parler "d'amitié", de "rencontres". Le but c’est vraiment la fraternité à l’état pur, sans intérêt derrière. C’est l’amitié sous sa plus belle forme…»

top