Revues du ciné-club

Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011

revue_60ans_banner.png

Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011

La Revue du Ciné-club universitaire, avril 2011

Édito

1951. Claude Goretta crée le Ciné-club universitaire de Genève. Depuis, ses membres se succèdent (et ne se ressemblent pas) à la poursuite d’un même objectif: la projection des films.

Pour fêter cet anniversaire, la parole est donnée à quelques-uns de nos prédécesseurs, acteurs majeurs du Ciné-club universitaire. En prenant la plume au fil de ces pages ou en présentant un film au cours de ce cycle, ces amoureux du cinéma se sont confrontés à un choix cornélien. Et s’il fallait ne retenir qu’un film?

Comme résultat, un programme éclectique, qui transite du Japon à l’Amérique, en mettant en avant des incontournables chefs-d’œuvre du cinéma, des films oubliés, des productions des origines et des œuvres plus récentes. Dix «cartes blanches» donc, comme autant de leçons de cinéma qui invitent à revenir sur les traces du Ciné-club et sur sa vocation de défense et d’illustration du septième art.

Entre les débuts du Ciné-club et l’époque actuelle, le contexte a bien changé. Jusqu'aux années 1980, programmer un film était parfois le seul moyen de le voir. Aujourd'hui, la censure n'existe plus – ou a pris d'autres formes, entre autres économiques – et l’accès aux films ne pose plus problème grâce à la vidéo et à l'Internet. Mais parallèlement, il devient de plus en plus compliqué de projeter en pellicule: certains films ont disparu, d'autres sortent difficilement des cinémathèques qui ne diffusent plus leurs trésors en raison de leur mauvais état de conservation. La mission du Ciné-club a ainsi évolué en fonction de ces nouveaux paramètres avec une question laissée en suspens: qu’est-ce qui rend nécessaire la projection d’un film sur grand écran?

Toutes les salles de cinéma sont des espaces de rencontre autour d'un objet artistique et esthétique. Face à elles, le Ciné-club, s’il projette des films, les met également en perspective. Grâce au travail de recherche et d'écriture des membres bénévoles, les films s’inscrivent tant dans l'histoire du cinéma que dans l'Histoire avec un grand H. Et afin de susciter au mieux le dialogue, le Ciné-club s'est toujours efforcé de tisser des ponts: entre les auteurs des films et leur public – en invitant des réalisateurs à venir présenter leur œuvre et à nourrir le débat –, entre la salle obscure et la Cité – en organisant des événements en partenariat avec des acteurs de la scène culturelle genevoise. Ceci pour prolonger la portée des films, pour les donner à voir à un public toujours plus large, et pour provoquer des moments de partage à travers et autour du cinéma.

Cette brochure commémorative témoigne de cette histoire en construction par le biais de prises de positions, de notices historiques, d'anecdotes, de photos d'époque ou de biographies des divers acteurs. Nous profitons d’adresser une pensée particulière à deux membres influents du Ciné-club qui n'ont pas contribué à la brochure, mais qui n'en sont pas moins présents: Claude Goretta, le père fondateur, et Annie Lefèvre, dont la figure tutélaire émerge en filigrane de ce vaste panorama et qui, pendant près de trente ans, a su élever cette institution qui semble avoir encore de beaux jours devant elle.

Le comité actuel se réjouit donc que ce cycle jubilaire soit l'opportunité d'offrir à la famille maintenant sexagénaire du Ciné-club – y compris le public fidèle – une nouvelle occasion de partager, dans ce lieu magique, des moments intemporels d'amour du cinéma.

Longue vie au Ciné-club universitaire!

Sommaire

  • Lysianne Léchot Hirt, J’aime le cinéma (et le Ciné-club), pp.1-3
  • Julien Dumoulin, Frédéric Favre, Beat Frey, Vania Jaikin, Gilliane Kern, Édito, p.4
  • Pierre Barde, Génération 51, pp.5-8
  • Défaut d’image: entretien avec Freddy Buache, pp.9-11
  • Pierre Biner, Éloge de la rareté, pp.13-16
  • Jacques Rial, Un extraordinaire laboratoire intellectuel et artistique, pp.17-20
  • Désorganisation fonctionnante: entretien avec Étienne Dumont, pp.21-24
  • Jean Mohr, Portfolio, pp.25-27
  • La fin des idéologies: entretien avec Norbert Creutz et Laurent Asséo, pp.29-30
  • Abderrahmane Bekiekh et Guido Ferretti, Conversation sur le vif, pp.31-34
  • Une certaine idée d’engagement: entretien avec Bertrand Bacqué, pp.35-36
  • Luc Palandella, Carrière d’opérateur, pp.37-38
  • Ambroise Barras, Universitaire, le Ciné-club, p.39

La revue au format papier

Pour recevoir, gratuitement et par courrier postal, un exemplaire de la Revue, merci d'écrire à cineclub(at)unige.ch en précisant le numéro choisi (Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011 – Avril 2011) et l'adresse postale de livraison.

La revue au format numérique

Pour télécharger ce numéro «Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011», avril 2011 de la Revue, suivre ce lien.

Pour citer la Revue

La Revue du Ciné-club universitaire: Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011. Avril 2011 (2).

Pour citer un article de la Revue

Palandella, Luc. (2011). Carrière d’opérateur. La Revue du Ciné-club universitaire: Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011., avril 2011 (2), 37-38

Production

Ciné-club universitaire

cineclub(at)unige.ch

022 379 77 24

Array
(
    [0] => stdClass Object
        (
            [meta] => stdClass Object
                (
                    [id_group] => 12295
                    [nb] => 1
                    [group_name] => Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011
                    [group_url] => 60-ans
                    [group_sous_titre] => La Revue du Ciné-club universitaire, avril 2011
                    [gestionnaires] => Array
                        (
                            [0] => stdClass Object
                                (
                                    [id_personne] => 8514
                                    [nom] => Ciné-club universitaire
                                    [prenom] => 
                                    [email] => cineclub@unige.ch
                                    [tel] => 022 379 77 24
                                    [url] => 
                                    [id_gestion] => 5
                                    [libelle] => Production
                                    [privacy] => 0
                                )

                        )

                    [periode_span_debut] => 2011-04-01 00:00:00
                    [periode_span_fin] => 2011-04-01 00:00:00
                    [group_tags_matiere] => Array
                        (
                            [0] => cinéma
                        )

                    [key_flagship] => 0
                    [id_flagship] => 12295
                    [date] => stdClass Object
                        (
                            [periodes_effectives] => 1
                        )

                )

            [group] => Array
                (
                    [0] => stdClass Object
                        (
                            [error] => 
                            [id_prestation] => 12295
                            [id_originale] => 
                            [titre] => Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011
                            [titre_url] => 60-ans
                            [sous_titre] => La Revue du Ciné-club universitaire, avril 2011
                            [periode_span_debut] => 2011-04-01 00:00:00
                            [periode_span_fin] => 2011-04-01 00:00:00
                            [periode_nb] => 1
                            [periode_popularity_id] => 71886
                            [periode_popularity_percent] => 1
                            [periode_popularity] => 2011-04-01 00:00:00
                            [chapo] => 
                            [corps] => 

Édito

1951. Claude Goretta crée le Ciné-club universitaire de Genève. Depuis, ses membres se succèdent (et ne se ressemblent pas) à la poursuite d’un même objectif: la projection des films.

Pour fêter cet anniversaire, la parole est donnée à quelques-uns de nos prédécesseurs, acteurs majeurs du Ciné-club universitaire. En prenant la plume au fil de ces pages ou en présentant un film au cours de ce cycle, ces amoureux du cinéma se sont confrontés à un choix cornélien. Et s’il fallait ne retenir qu’un film?

Comme résultat, un programme éclectique, qui transite du Japon à l’Amérique, en mettant en avant des incontournables chefs-d’œuvre du cinéma, des films oubliés, des productions des origines et des œuvres plus récentes. Dix «cartes blanches» donc, comme autant de leçons de cinéma qui invitent à revenir sur les traces du Ciné-club et sur sa vocation de défense et d’illustration du septième art.

Entre les débuts du Ciné-club et l’époque actuelle, le contexte a bien changé. Jusqu'aux années 1980, programmer un film était parfois le seul moyen de le voir. Aujourd'hui, la censure n'existe plus – ou a pris d'autres formes, entre autres économiques – et l’accès aux films ne pose plus problème grâce à la vidéo et à l'Internet. Mais parallèlement, il devient de plus en plus compliqué de projeter en pellicule: certains films ont disparu, d'autres sortent difficilement des cinémathèques qui ne diffusent plus leurs trésors en raison de leur mauvais état de conservation. La mission du Ciné-club a ainsi évolué en fonction de ces nouveaux paramètres avec une question laissée en suspens: qu’est-ce qui rend nécessaire la projection d’un film sur grand écran?

Toutes les salles de cinéma sont des espaces de rencontre autour d'un objet artistique et esthétique. Face à elles, le Ciné-club, s’il projette des films, les met également en perspective. Grâce au travail de recherche et d'écriture des membres bénévoles, les films s’inscrivent tant dans l'histoire du cinéma que dans l'Histoire avec un grand H. Et afin de susciter au mieux le dialogue, le Ciné-club s'est toujours efforcé de tisser des ponts: entre les auteurs des films et leur public – en invitant des réalisateurs à venir présenter leur œuvre et à nourrir le débat –, entre la salle obscure et la Cité – en organisant des événements en partenariat avec des acteurs de la scène culturelle genevoise. Ceci pour prolonger la portée des films, pour les donner à voir à un public toujours plus large, et pour provoquer des moments de partage à travers et autour du cinéma.

Cette brochure commémorative témoigne de cette histoire en construction par le biais de prises de positions, de notices historiques, d'anecdotes, de photos d'époque ou de biographies des divers acteurs. Nous profitons d’adresser une pensée particulière à deux membres influents du Ciné-club qui n'ont pas contribué à la brochure, mais qui n'en sont pas moins présents: Claude Goretta, le père fondateur, et Annie Lefèvre, dont la figure tutélaire émerge en filigrane de ce vaste panorama et qui, pendant près de trente ans, a su élever cette institution qui semble avoir encore de beaux jours devant elle.

Le comité actuel se réjouit donc que ce cycle jubilaire soit l'opportunité d'offrir à la famille maintenant sexagénaire du Ciné-club – y compris le public fidèle – une nouvelle occasion de partager, dans ce lieu magique, des moments intemporels d'amour du cinéma.

Longue vie au Ciné-club universitaire!

Sommaire

  • Lysianne Léchot Hirt, J’aime le cinéma (et le Ciné-club), pp.1-3
  • Julien Dumoulin, Frédéric Favre, Beat Frey, Vania Jaikin, Gilliane Kern, Édito, p.4
  • Pierre Barde, Génération 51, pp.5-8
  • Défaut d’image: entretien avec Freddy Buache, pp.9-11
  • Pierre Biner, Éloge de la rareté, pp.13-16
  • Jacques Rial, Un extraordinaire laboratoire intellectuel et artistique, pp.17-20
  • Désorganisation fonctionnante: entretien avec Étienne Dumont, pp.21-24
  • Jean Mohr, Portfolio, pp.25-27
  • La fin des idéologies: entretien avec Norbert Creutz et Laurent Asséo, pp.29-30
  • Abderrahmane Bekiekh et Guido Ferretti, Conversation sur le vif, pp.31-34
  • Une certaine idée d’engagement: entretien avec Bertrand Bacqué, pp.35-36
  • Luc Palandella, Carrière d’opérateur, pp.37-38
  • Ambroise Barras, Universitaire, le Ciné-club, p.39
[remarque] =>

La revue au format papier

Pour recevoir, gratuitement et par courrier postal, un exemplaire de la Revue, merci d'écrire à cineclub(at)unige.ch en précisant le numéro choisi (Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011 – Avril 2011) et l'adresse postale de livraison.

La revue au format numérique

Pour télécharger ce numéro «Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011», avril 2011 de la Revue, suivre ce lien.

Pour citer la Revue

La Revue du Ciné-club universitaire: Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011. Avril 2011 (2).

Pour citer un article de la Revue

Palandella, Luc. (2011). Carrière d’opérateur. La Revue du Ciné-club universitaire: Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011., avril 2011 (2), 37-38

[annule] => 0 [date_nb] => 1 [inscr_date_debut] => [inscr_date_fin] => [participant_min] => 0 [participant_max] => 0 [participant_cardinalite] => 1 [participant_current] => 0 [difficulte_rang] => [difficulte] => [tag_structure] => document [tag_matiere] => cinéma [dates] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_periode] => 71886 [date_debut] => 2011-04-01 00:00:00 [date_fin] => 2011-04-01 00:00:00 [id_periode_libelle] => [periode_ponderation] => [periode_libelle] => [lieu_id] => [lieu_libelle] => [lieu_rue] => [lieu_num] => [lieu_localite] => [lieu_npa] => [lieu_x] => [lieu_y] => [lieu_acces] => ) ) [gestionnaires] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_personne] => 8514 [nom] => Ciné-club universitaire [prenom] => [email] => cineclub@unige.ch [tel] => 022 379 77 24 [url] => [id_gestion] => 5 [libelle] => Production [privacy] => 0 ) ) [prix] => Array ( ) [liens] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_lien] => 50 [position] => [libelle] => La Revue du Ciné-club universitaire: Le Ciné-club qui aura 60 ans en l'an 2011. Avril 2011 [url] => //www.unige.ch/dife/index.php/download_file/10736/ [embed_status] => 0 [embed] => ) ) [class_of_managers] => Array ( [5] => stdClass Object ( [libelle] => Production [members] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_personne] => 8514 [nom] => Ciné-club universitaire [prenom] => [email] => cineclub@unige.ch [tel] => 022 379 77 24 [url] => [id_gestion] => 5 [libelle] => Production [privacy] => 0 ) ) ) ) ) ) ) )